LOMBALGIE: La pleine conscience pour éliminer le mal de dos

mal de dos pleine conscience

Méditation en pleine conscience, médecine corps-esprit, ces approches thérapeutiques alternatives montrent, au fil des études, leurs bénéfices pour la santé, tout autant physique que mentale.

Telles une vraie tendance de société, ces disciplines ont également pour bénéfice voire objectif collatéral un moindre recours au Médicament. Améliorer sa santé mais aussi son bien-être est devenu un objectif conscient, largement partagé. Cette étude américaine suggère que la thérapie corps-esprit basée sur une réduction du stress par la pleine conscience pourrait également venir à bout d’un mal du siècle, le mal de dos. Des conclusions publiées dans le JAMA, qui, a minima, montrent la supériorité du « mindfulness » sur d’autres thérapies cognitivo-comportementales.

 

La méditation en pleine conscience réunit de plus en plus d’adaptes car elle offre, en tous lieux et toutes situations, un véritable rempart contre le stress. Les voies biologiques activées par la méditation, qui permettent cette réduction du stress peuvent aussi réduire l’inflammation associée à de nombreuses maladies chroniques. Il s’agit de prendre pleinement conscience du présent, de centrer son attention sur soi et sur l’instant en se concentrant sur ses sensations, et ses rythmes biologiques, en pratique sur sa respiration ou son rythme cardiaque. Plus simplement, quelques minutes de méditations permettent une pause ou un retrait à l’écart du rythme effréné ou stressant de la vie quotidienne. Cette étude américaine suggère qu’elle a aussi son intérêt pour réduire les douleurs du bas du dos dites non spécifiques c’est-à-dire sans cause évidente ou diagnostiquée.   

Les chercheurs de l’Université de Washington ont examiné l’efficacité de la pleine conscience contre les douleurs lombaires chroniques et en comparaison de thérapies cognitivo-comportementales qui contribuent à réduire l’impact des facteurs psychologiques. L’idée était que la méditation en pleine conscience permet d’accroître l'acceptation d’un inconfort, d’une douleur et/ou des émotions difficiles. L'étude a été menée auprès de 342 participants âgés en moyenne de 49 ans, souffrant de douleurs lombaires au bas du dos depuis 3 mois au moins. Les participants ont été invités à suivre soit un programme de méditation et d’autogestion, soit thérapie cognitivo-comportementale, soit soins standards. Les chercheurs ont évalué les limitations fonctionnelles liées aux douleurs au dos à l’aide du Roland Disability Questionnaire. L’analyse montre que,

·         l'amélioration fonctionnelle à 6 mois de 30% est atteinte par 60,5% des participants du groupe Méditation vs 57,7% du groupe thérapie cognitivo-comportementale et 44,1% du groupe soins habituels,

·         à 12 mois, ces taux de réussite atteignent respectivement 68,6%, 58,7% et 48,6%.

·         Les participants du groupe Méditation et thérapie cognitivo-comportementale déclarent, à des niveaux similaires, une amélioration significative de la douleur à 6 et 12 mois.

 

Ainsi, ces 2 thérapies alternatives se montrent plus efficaces que les soins standards à réduire le handicap lié aux douleurs lombaires chroniques. A combiner donc avec certaines formes d’exercice, également très efficaces pour conjurer le mal de dos.  

Source: JAMA March 22 2016 doi:10.1001/jama.2016.2323 Effect of Mindfulness-Based Stress Reduction vs Cognitive Behavioral Therapy or Usual Care on Back Pain and Functional Limitations in Adults With Chronic Low Back Pain - A Randomized Clinical Trial (Visuel NHS)

 

Source

Merci d'avoir lu cet article.


Envie de le partager ?


 Envie de vous initier avec des méditations guidées ?


Envie de me suivre?