La méditation de pleine conscience aiderait considérablement à baisser le niveau de stress

meditation pleine conscience  Dr Guillaume Rodolphe

Une étude récente s’est penchée sur les effets de la méditation de pleine conscience sur les niveaux de stress du corps humain en comparaison aux cours de gestion du stress. Les résultats sont probants pour la pratique de la méditation.

Une nouvelle étude met en lumière la capacité de la méditation à répondre aux situations stressantes en se penchant sur la façon dont la pratique affecte la physiologie des personnes quand ils sont sous pression. Dans cette dernière, un groupe de personnes atteintes de troubles de l’anxiété a suivi durant huit semaines des cours de méditation de pleine conscience dans lesquels ils ont appris à se concentrer sur le moment présent et à accepter des pensées ou des sentiments difficiles.

 

Les chercheurs ont constaté qu’après ces huit semaines, les participants ont montré des niveaux réduits d’hormones du stress et de marqueurs d’inflammation durant un événement stressant par rapport à la manière dont leur corps réagissait avant ces cours. Fait important, l’étude a également impliqué un groupe de personnes qui ont suivi un cours de gestion du stress n’impliquant pas la méditation. D’après ces travaux publiés dans la revue Psychiatry Researches, ces participants-là n’ont pas montré de réduction des marqueurs du stress par rapport à ceux qui avaient pratiqué la méditation.

 

« La formation à la méditation de pleine conscience est une approche de traitement relativement peu coûteuse et à fable stigmatisation et ces résultats viennent renforcer l’idée qu’elle peut améliorer la résistance au stress », explique le Dr Elizabeth A. Hoge, professeur agrégé de psychiatrie au Centre médical de l’Université de Georgetown (Washington DC), dans un communiqué.

 

Des études antérieures ont déjà montré les bénéfices physiques et psychologiques de la méditation de pleine conscience et certains thérapeutes l’utilisent déjà régulièrement pour traiter des troubles de l’anxiété. Cependant, ces études ont souvent comparé des personnes qui pratiquaient la méditation à d’autres que ne faisaient rien de particulier, ce qui pourrait impliquer des résultats biaisés, les personnes pouvant ressentir une sorte « d’effet placebo ».

 

Cette nouvelle étude a impliqué 89 personnes diagnostiquées de troubles de l’anxiété généralisée (TAG), lesquelles ont été assignées au hasard à suivre soit des cours de méditation de pleine conscience, soit les cours de gestion du stress. Pour évaluer leurs niveaux de stress avant ces cours, ils ont dû subir des événements stressants comme prendre la parole devant des évaluateurs sur un sujet avec peu de préparation ou encore effectuer des tests chronométrés de calcul mental. Les chercheurs ont prélevé des échantillons de sang avant et après l’essai et analysé le sang pour évaluer plusieurs marqueurs biologiques du stress, y compris l’hormone adrénocorticotrope (hormone du stress ACTH) ainsi que les protéines IL-6 et le TNF-alpha qui sont des marqueurs d’inflammation.

 

Après les différents cours, les participants ayant suivi la méditation de pleine conscience ont montré des réductions des niveaux d’ACTH, d’IL-6 et de TNF-alpha quand il leur a été demandé de subir à nouveau les mêmes situations stressantes. En revanche, les participants qui ont suivi le cours de gestion du stress ont montré une augmentation des niveaux de ces marqueurs sur le second test de stress par rapport au premier. Ce résultat suggère que ces participants étaient encore plus anxieux qu’auparavant.

 

Source

Merci d'avoir lu cet article.


Envie de le partager ?


 Envie de vous initier avec des méditations guidées ?


Envie de me suivre?


Envie de commenter ?