· 

Méditation : 10 minutes de pleine conscience équivaudraient à 44 minutes de sommeil

Pour la santé comme pour la productivité au travail ou ailleurs, dormir suffisamment est essentiel. Malheureusement, il peut être difficile d’attendre 8h de sommeil par jour, notamment lorsque l’on a des enfants, ou un long temps de trajet domicile/travail, ou encore des horaires décalés. 

 

Dans une étude menée auprès d’entrepreneurs et publiée dans le Journal of Business Venturing, des chercheurs de l’Oregon State University (États-Unis) rapportent avoir observé que 10 minutes de méditation de pleine conscience aideraient à “compenser” un manque de sommeil, puisqu’elles équivaudraient à 44 minutes de sommeil en plus.

 

Les chercheurs ont ici recruté 105 entrepreneurs, qu’ils ont interrogés sur leur niveau d'épuisement. Plus de 40% des répondants ont déclaré travailler 50 heures ou plus chaque semaine en moyenne et dormir moins de six heures par nuit. Les chercheurs ont constaté que les entrepreneurs qui dormaient plus, ou qui s’adonnaient à des exercices de pleine conscience avec un niveau de conscience élevé, ont signalé des niveaux inférieurs d'épuisement. Dans une seconde expérience menée auprès de 329 entrepreneurs, les chercheurs ont à nouveau posé des questions sur la pratique de la pleine conscience, l'épuisement perçu et le sommeil. L'étude a confirmé les conclusions de l'étude initiale, à savoir que la pleine conscience peut combattre le sentiment d'épuisement. Or, celui-ci nuit à l’entreprenariat puisqu’il nuit au bon fonctionnement cognitif, à la prise de décision ou encore à la persévérance.

Charles Murnieks, professeur adjoint en stratégie et entrepreneuriat au College of Business de l'Oregon State University, et auteur principal de l'étude, indique toutefois qu'il est hélas impossible de compenser complètement un manque de sommeil par des exercices de pleine conscience, mais que ceux-ci pourraient tout de même apporter un certain soulagement. “Même 70 minutes par semaine, ou 10 minutes par jour, de pratique de la pleine conscience peuvent avoir les mêmes avantages que 44 minutes de sommeil supplémentaires par nuit”, a-t-il déclaré.

Le chercheur a admis que la pleine conscience pouvait surtout, et ce n’est pas négligeable, aider à surmonter une période de stress qui nuit au sommeil. Elle serait donc une aide pour retrouver un sommeil de qualité, réparateur.

 

Sources : Entrepreneur.com et Sante Magazine