Contre la dépression : la méditation

Par Guillaume Kac – 14 février 2018

Une personne utilisant la méditation comme outil thérapeutique pour combattre la dépression et retrouver l'équilibre émotionnel.

Les disciplines méditatives sont pratiquées depuis des millénaires, en relation ou pas avec les religions. Adaptée au 20e siècle par des occidentaux, la méditation de pleine conscience a été structurée et laïcisée, ce qui permet à la science de l’étudier. Ce sont les programmes MBSR (Mindfulness-Based Stress Reduction : réduction du stress basée sur la pleine conscience ; voir : La méditation de pleine conscience, réduire le stress) et MBCT (Mindfulness-Based Cognitive Therapy : thérapie cognitive basée sur la pleine conscience). Cette dernière a été conçue dès le départ pour lutter contre les rechutes dépressives.

 

Testée scientifiquement
« Depuis 20 ou 30 ans, la méditation de pleine conscience fait l’objet d’études scientifiques à partir de différents domaines d’expertise », explique Émilie Dumond, auteure et scénariste*. « Cela ne veut pas dire que les autres formes de méditation seraient inefficaces mais elles n’ont pas été évaluées de la même manière, avec la même récurrence et le même socle scientifique. »

 

Prévention des rechutes
Christophe André, psychiatre**, l’a introduite en France à l’hôpital Sainte-Anne et a constaté son efficacité.
« Les médecins constatent que plus de 50 % des gens qui ont vécu un épisode dépressif récidivent », précise Émilie Dumond. « Il y a un terrain fragile. La méditation peut contribuer à abaisser ce risque car le méditant apprend à être conscient de ses ruminations, de ses pilotages automatiques, des processus qui sont à l’œuvre. Il peut alors anticiper, freiner voire bloquer ses pensées noires lorsqu’elles commencent à ressurgir. »

 

Alléger les traitements
Émilie Dumond cite en exemple le cas d’une femme interviewée dans le cadre du documentaire et du livre* qui était sujette à des crises d’angoisse l’obligeant à rester cloitrée chez elle. Pendant plus de 30 ans cette personne était traitée par des antidépresseurs et des anti-anxiolytiques.
« Depuis qu’elle pratique la méditation, elle n’a pratiquement plus de crises de panique car elle est devenue capable, quand elles arrivent, de les repérer et de les gérer. Elle ne prend plus d’antidépresseurs, elle ne prend que des anxiolytiques de manière occasionnelle. Elle a moins d’angoisses car elle sent qu’elle a les capacités intérieures pour apaiser les choses. »

Attention, la méditation n’a pas vocation à remplacer les médicaments ! Mais, si l’on peut réduire les doses et éviter les effets secondaires indésirables de la chimie, pourquoi hésiter ?

 

Le pouvoir du grain de raisin
Au démarrage, beaucoup de patients sont persuadés que la pratique n’est pas à leur portée. Jon Kabat-Zinn***, le fondateur de la MBSR, a donc conçu un exercice incontournable en début de programme qui leur permet de dépasser ce préjugé.

On distribue un grain de raisin à tous les participants et l’on invite chacun à se concentrer sur cet objet qu’il a dans la main.
« Pendant tout l’exercice, la pensée va se concentrer sur le grain de raisin et éviter ainsi les mille choses qui nous assaillent en permanence », explique Émilie Dumond. « L’attention se tourne vers ce petit objet. Cela permet de se mettre dans un état de concentration et de rassurer le méditant en lui montrant qu’il est en capacité de le faire. Le grain de raisin a des propriétés visuelles, tactiles, gustatives et, lorsqu’on l’avale, il fait un trajet dans l’organisme. Ce parcours entre la vue, l’odeur, le toucher puis l’ingestion du grain de raisin fait visiter toutes les sensations internes auxquelles la méditation de pleine conscience invite à être attentif. »
L’objectif est ici de contrôler la pensée automatique.
« C’est un défi pour tout le monde notamment pour celles et ceux qui sont par nature dans des ruminations, des inquiétudes, des pensées plutôt grises. »

 

Huit semaines
Les programmes MBSR, contre le stress, et MBCT, contre la rechute de la dépression, durent huit semaines. Ils incluent une séance de méditation dirigée d’environ deux heures, une fois par semaine, à l’hôpital ou dans l’institution. Ils comportent également des exercices à faire chaque jour à la maison.
« Les études montrent qu’un travail continu de méditation sur huit semaines d’environ vingt minutes par jour a déjà un impact sur certaines zones du cerveau », souligne Émilie Dumond.

 

Poursuivre tout seul ?
« À la fin de ce programme, parmi les personnes que j’ai interviewées, plusieurs m’ont dit qu’elles avaient vraiment senti le bénéfice sur le moment mais qu’après c’était extrêmement difficile de continuer seul ces vingt minutes de méditation quotidiennes. Certaines parviennent à le faire parce qu’elles ont ressenti un tel bénéfice que ça devient presque une nécessité. Comme un jogging qu’on fait chaque jour. D’autres ont plus de mal mais pratiquent plus ou moins régulièrement. Toutes disent que cela a transformé leur regard sur leur quotidien, leur façon d’appréhender le réel. »

 

Acteur de sa santé
Voilà donc une ressource que l’on a en soi, qu’on peut apprendre à mobiliser !
« La méditation de pleine conscience permet de limiter l’ingestion de chimie extérieure et rend responsable de son parcours de santé. De plus elle participe d’une logique de prévention qui manque beaucoup dans notre culture et qui, ne serait-ce que d’un point de vue économique, serait intéressant à prendre en compte. C’est très enthousiasmant ! »

 

*Auteure notamment avec Bruno Bucher de La méditation, une nouvelle thérapie, éditions Belin. Chargée du développement du film documentaire « Les étonnants pouvoirs de la méditation« , de Benoît Laborde, co-écrit avec Bruno Bûcher (Arte, 2017).
**Auteur notamment de Méditer jour après jour, éditions l’Iconoclaste, Et n’oublie pas d’être heureux et Méditez avec nous, éditions Odile Jacob
***Auteur notamment de Reconquérir le moment présent… et votre vie, éditions Les Arènes

 

femme qui médite sur ses phobies
Meditation et sante
Guillaume Kac

Comment gérer les phobies grâce à la méditation de pleine conscience

Dans cet article, nous explorerons en détail le rôle de la méditation dans la gestion des phobies. Nous examinerons les mécanismes par lesquels la méditation peut aider à réduire l’anxiété et à changer les schémas de pensée négatifs qui alimentent les phobies. Nous discuterons également des différentes techniques de méditation qui peuvent être particulièrement efficaces pour traiter les phobies, ainsi que des meilleures pratiques pour intégrer la méditation dans un plan global de gestion des phobies. En comprenant mieux le potentiel de la méditation dans ce domaine, nous pouvons ouvrir de nouvelles voies pour aider ceux qui souffrent de phobies à trouver le soulagement et le bien-être qu’ils méritent.

Lire la suite »
Alimentation saine et équilibre pour améliorer son bien-être
Psychologie positive et santé
Guillaume Kac

Améliorer son bien-être grâce à une alimentation saine

Dans cet article, nous explorerons en détail le rôle vital de la nutrition dans la promotion de la psychologie positive, en mettant en lumière les mécanismes sous-jacents, les bienfaits potentiels et les stratégies pratiques pour intégrer une alimentation saine dans notre quotidien. En comprenant et en exploitant pleinement le pouvoir de la nutrition pour soutenir notre santé mentale, nous pouvons enrichir nos vies et cultiver un état d’esprit positif et épanouissant. 

Lire la suite »
femme positivité changer pensées
Psychologie positive et santé
Guillaume Kac

Gagnez en positivité à l’aide de Stratégies puissantes sur nos pensées

Cet article se penchera sur des stratégies pragmatiques et accessibles à tous pour instaurer un changement positif dans notre dialogue intérieur, ouvrant ainsi la voie à une vie empreinte d’optimisme et de résilience. En comprenant les mécanismes sous-jacents aux pensées négatives et en explorant des moyens tangibles de les transformer, nous nous donnons les moyens de forger des mentalités positives qui éclaireront notre chemin, même dans les moments les plus sombres.

Lire la suite »
Jeune femme en Colère n'yant pas pratiqué la Méditation de pleine conscience
Meditation et sante
Guillaume Kac

Maîtrisez votre Colère avec ces Techniques de Méditation de pleine conscience Puissantes

Dans cet article, nous explorerons en profondeur les différentes facettes des techniques de méditation pour la gestion de la colère, dévoilant des stratégies pratiques et efficaces pour transformer cette émotion puissante en une force constructive. Que vous soyez novice dans le monde de la méditation ou que vous cherchiez à perfectionner votre pratique, les conseils qui suivent vous guideront vers un chemin de tranquillité émotionnelle et de maîtrise de soi. Préparez-vous à découvrir comment la méditation peut devenir votre alliée inestimable dans la navigation des eaux parfois tumultueuses de la colère.

Lire la suite »
lien social deux femmes qui se prennent dans les bras psychologie positive optimisme
Psychologie positive et santé
Guillaume Kac

Augmenter votre positivité par la Psychologie positive de Martin Seligman

cet article explorera en profondeur la Psychologie Positive, en mettant en lumière les contributions significatives de Martin Seligman et son impact durable sur la façon dont nous comprenons et recherchons le bien-être. Nous explorerons en détail les concepts clés de Seligman et examinerons comment sa vision continue d’influencer la psychologie moderne, inspirant des interventions positives dans divers domaines de la vie quotidienne.

Lire la suite »

2023 © Tous droits réservés.